Angoisse de finitude – Angoisse d’infinitude – L’objet fétiche

par Pierre Solié  Du même auteur

À partir du rêve d’angine d’une patiente, et d’une expérience de passage de l’angoisse de mort à la mort-trépas, l’auteur tente de faire ressortir les modalités du resserrement de l’être par rapport au non-être des béances du corps. Il décrit également les quatre points cardinaux de l’hystérie d’angoisse et le rôle du langage comme bouche-trou de l’angoisse de finitude et d’infinitude. Trouver son mythe, c’est découvrir les objets-fétiches qui le fondent, et les affronter face à face. À travers l’imaginaire, l’imaginal et le symbolique, c’est tout le parcours de l’individuation que nul ne fait s’il n’y est contraint.


Mots-clés