Allocution de bienvenue au 8° Congrès général de Bad Nauheim, 1935

par Carl Gustav Jung  Du même auteur

Après avoir plaidé pour une psychothérapie bien démarquée tant de la psychiatrie que de la neurologie, Jung exprime son désaccord avec les tendances totalitaires de certains groupes de médecins, tendances assimilées à un ersatz de religion non reconnue comme telle.


Mots-clés