Accord perdu, à corps parlant. De dissonance à résonnance

par Catherine Lovering  Du même auteur

À partir de deux moments d’analyse, faisant apparaître une forme de dissociation, l’auteur tente de voir ce qui est demandé à l’analyste par ce type de patients. Quel est le rôle de l’analyste ? Comment peut-il être contenant de l’histoire du patient, lien entre les parties dissociées ? Quelle est sa position ? À quoi cela fait-il appel en lui ? Pour l’auteur, cela se joue dans un rapport au corps et à l’inconscient somatique dans un double mouvement de souplesse et de rigueur, qui fait appel à la capacité créatrice ou créativité.


Mots-clés