L’inachevé

par Fabienne Neuquelman-Denis  Du même auteur

Résumé

Loin d’une vision psychopathologique réductrice, l’inachevé est envisagé par l’auteure successivement à travers l’esthétique japonaise, l’architecture mésopotamienne et le processus alchimique du Mysterium Conjunctionis. C’est un rêve qui guide la réflexion et met en avant le rôle de l’esprit dans la rencontre avec les réalités archétypiques. L’inachevé qui est invitation et ouverture y apparaît intrinsèquement lié à l’expérience jungienne de l’inconscient et de l’inconnaissable.

Plan de l’article