Il était une fois… des fins et des faims défuntes

par Eve Pilyser  Du même auteur

Résumé

L’auteure se penche sur des fins de contes célèbres, restées dans l’oubli. Faisant le choix d’une lecture littérale, et non projective, elle met en exergue les sentiments contre-œdipiens parentaux en jeu dans ces récits. Sentiments dont l’occultation dans les théories psychanalytiques est à la mesure de ces quelques fins, parmi d’autres. Cette approche découvre d’autres faims, sur un versant archaïque où le pulsionnel et l’alimentaire se confondent, éclairant la compréhension de l’anorexie mentale à partir de la problématique œdipienne transgénérationelle qui la sous-tend. À la toute fin des faims, c’est la question de l’individuation au féminin qui s’invite sous un jour inédit…

Plan de l’article