« Des fins »

par Henri Peyre  Du même auteur

Premières lignes

Ces deux mots, « Des fins », ne peuvent que m’inciter à parler des buts qu’on se fixe. Curieusement, je n’arrive pas à y voir qu’il faudrait parler des choses qui se finissent.

Si cela avait été « De la fin », oui, j’aurais tout de suite compris qu’il s’agissait de la mort, de la fin de la vie. Parce qu’en somme, dans la vie, (…)