Postface à Gedanken in einer Frühlingsnacht de C.G. Jung

par Florent Serina  Du même auteur

Résumé

La découverte d’éléments inédits relatifs à l’enfance et à l’adolescence de C. G. Jung, contenus dans l’ébauche de ce qui aurait dû être le tout premier essai biographique qui devait lui être consacré, conduit à réévaluer de façon significative la portée de l’une de ses rares œuvres de jeunesse connues, un poème intitulé « Pensées par une nuit de printemps ».

Plan de l’article