Les origines de la conscience selon Erich Neumann

par Véronique Liard  Du même auteur

Résumé

La parution en 1949 de l’ouvrage d’Erich Neumann, Origines et histoire de la conscience, est saluée par Jung qui accepte d’en écrire la préface. La première partie de l’analyse de Neumann est consacrée aux stades mythologiques du développement. Partant du mythe de création, Neumann montre comment le germe embryonnaire du moi se libère peu à peu de l’Ouroboros, la sphère parfaite qui englobe tous les contraires. La seconde partie du livre de Neumann fait correspondre à ces stades mythologiques les stades psychologiques du développement de la conscience. Aux premiers stades de l’humanité, l’individu et le groupe, le moi et l’inconscient, l’homme et le monde étaient encore soudés dans une participation mystique. Mais la conscience se libère progressivement de cette fascination. Elle devient capable de réfléchir, de comprendre, d’interpréter.

Plan de l’article