Péril en la demeure

Le sujet phobique en confinement...

par Françoise Bruley  Du même auteur

Résumé

À partir de l’approche de la psychanalyste Irène Diamantis de la phobie, l’auteure explore ce qu’il en est du sujet phobique en confinement. La phobie serait, quel que soit l’objet phobogène, du côté de l’effondrement du sujet. Alors que le sujet se construit en se séparant de sa mère, la phobie le ramène à un état fusionnel, incestuel, hors du temps, envahi de suppositions où tout devient possible et qui lui interdit de penser. L’expression « péril en la demeure » témoigne du danger qui guette le sujet phobique s’il ne se met pas en mouvement vers son autonomie. S’inspirant de l’archétype Cronos et de son enfermement dans le Tartare, l’auteure revisite le confinement actuel et l’impact qu’il peut avoir sur certains sujets phobiques.

Plan de l’article