Retour

par Adriana Langer  Du même auteur

Premières lignes

François, un ami mort il y a quatre ans, m’est apparu en rêve. Il était en vie, mais il allait mourir : c’était sa dernière nuit.

Que sa maladie ait pu lui permettre de vivre jusqu’à maintenant m’étonnait tellement que d’innombrables questions se pressaient dans ma tête et m’empêchaient de parler. J’essayais de me rappeler le moment de sa mort. Avait-elle réellement (…)