Éloge de l’inadéquation

par Mariette Mignet  Du même auteur

Résumé

La conception jungienne de l’autre, dit anima pour l’homme et animus pour la femme, met en avant une forme d’inadéquation dans la relation. En quoi et comment pouvons-nous associer ce terme d’inadéquation avec les concepts jungiens de l’autre ’ Partant de la question de Jung sur le devenir psychique des « éléments » de l’autre sexe, et s’interrogeant à partir de la clinique, l’auteure traite de la valeur de l’inadéquation dans les relations de couple dans lequel la conscience des projections croisées est source de transformation pour les deux.

Plan de l’article