Des névroses à une nouvelle cure des âmes : C. G. Jung et la refonte du patient thérapeutique

par Sonu Shamdasani  Du même auteur

      Laurence Lacour  Du même auteur

Résumé

Cet article s’attache à montrer comment, à partir de la Première Guerre Mondiale, C. G. Jung reformula ses procédés thérapeutiques sur la base de son auto-expérimentation. Ce faisant, il transforma les visées de la psychothérapie, celle-ci ne se limitant plus au seul traitement des pathologies mais visant à un accroissement du développement psychique et spirituel, ce qui l’amena à proposer une vision nouvelle de l’humanité. L’article étudie une série de cas de Jung et démontre comment il reformula « l’offre » de la psychothérapie, comment des individus s’en saisirent et comment cela contribua à mettre en forme le rôle social du « patient thérapeutique ».

Plan de l’article