L’affaire Barbe Bleue

« Le Sang coula, chez Barbe Bleue »

par Claude-Henri Rocquet  Du même auteur

Premières lignes


« Le sang coula, chez Barbe Bleue. » Celui des femmes, pendues, suspendues comme des robes à des cintres dans un placard, cadavres au crochet, au croc, qu’une clef interdite, tachée de sang, rouge et rouillée de sang, d’un rouge et d’un sang qu’on ne devine pas, mais qui brûle la main, clef de braise, révèle ’ comme elle dénoncera la faute (…)