De la difficulté à devenir

Approche jungienne du négatif dans le transfert

par Olivier Cametz  Du même auteur

Résumé

Lorsque la négativité du patient se déploie dans le champ transférentiel, l’analyste peut disposer de repères théorico-cliniques dans la psychanalyse jungienne. À la suite des travaux de Carl Gustav Jung, Michael Fordham et Donald Kalsched se sont attachés à conceptualiser l’interaction analyste/patient lorsque le lien transférentiel évolue dans ses soubassements inconscients les plus sombres. Les travaux de Murray Stein sur la notion kleinienne d’envie haineuse dans l’optique de la théorie jungienne de l’individuation sont également abordés pour expliciter l’incidence des mouvements projectifs au cœur du transfert négatif sur le processus analytique. À partir d’un exemple clinique l’auteur commente les mécanismes d’intégration du négatif dans le champ transférentiel qui permettent une reprise de l’évolution thérapeutique au cours d’une analyse.

Plan de l’article