Une petite histoire de l’assujettissement au travail

par Alain Caillé  Du même auteur

Résumé

L’idéal des sociétés archaïques était d’échapper à la nécessité matérielle et à l’obligation de travailler. Cet idéal est resté celui des classes dominantes jusqu’à la Réforme et, dans son sillage, jusqu’à l’avènement de la société de marché. Dans ce nouveau cadre, le nôtre, absolument dérogatoire à l’ethos dominant de toutes les autres sociétés, perdre son temps, ne pas faire en permanence quelque chose d’« utile » est devenu une faute morale. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Plan de l’article