L’à-venir du travail

par Philippe Bigot  Du même auteur

Résumé

L’auteur invite à parcourir la question du travail appréhendée sous son angle socioprofessionnel pour en montrer la complexité d’une part, et les caractéristiques qui la structurent et la rapprochent d’autres formes de « travail » d’autre part. Il cherche à montrer le continuum entre le travail comme activité et ce qui « de soi » est mis au travail dans l’activité. Il s’agit de mettre en évidence quelques articulations possibles avec des concepts tels que aliénation / libération qui, dans ce cas précis, forment une dualité fondatrice. L’auteur aborde le sujet dans une perspective pluridisciplinaire. Explorer la question de la souffrance dans son lien au travail et la situer dans une histoire – bien que globalement dressée – est l’invitation faite aux lecteurs et aux cliniciens incités à appréhender le travail dans sa valence socioprofessionnelle et à aborder la demande qui lui est articulée dans sa globalité.

Plan de l’article