Comment un Fils-Amant travaille la théorie psychanalytique :

Doubles et complémentaires dans l'œuvre de Pierre Solié

par Aimé Agnel  Du même auteur

Résumé

Pierre Solié ne conçoit pas la réalité physique objective, que nous enseigne l’école, sans son opposé : la réalité psychique objective. Deux réalités distinctes, mais complémentaires, qui se rencontrent dans un « passage » nommé chiasma, où s’inscrit le symbole dans l’entrecroisement du pulsionnel et du spirituel. Le Sujet est ce qui fait « pont » entre les deux réalités. Pierre Solié, cependant, opère une autre différenciation essentielle : au Père symbolique freudien et au Fils-œdipien, il oppose la Mère symbolique et ses Filles et Fils-Amants, dont de nombreux mythes, en particulier celui d’Isis et d’Osiris, témoignent. Dans ce mythe apparaît également l’archétype du Double dans ses nombreuses formes, qui ne se déclinent pas seules, mais dans leurs rapports structurants avec l’animus et l’anima. L’âme, conclut Pierre Solié, « se compose [...] de ces deux éléments : le Double (du même sexe) et le Complémentaire (de l’autre sexe) en un même individu ».

Plan de l’article