Un rêve d’Anaïs Nin enfant

par Mireille Bélis  Du même auteur

Pourquoi la petite Anaïs Nin rêve-t-elle début 1915, à New York, que Jeanne d’Arc lui demande de sauver la France ? Solidement ancrée dans les esprits depuis des siècles, la vénération de Jeanne d’Arc connaît un regain de popularité dès le début de la guerre de 1914-1918. La bienheureuse ne sera canonisée qu’en 1920, mais la petite Lorraine devient vite le symbole de la République, la « Sainte de la Patrie » outragée par les Barbares allemands. Le rêve d’Anaïs reprend les éléments d’une propagande multiforme qui s’est profondément enracinée dans les consciences, à travers les images, les manifestations patriotiques, les cartes postales, et surtout, la presse. Les faits divers recueillis ici offrent une galerie d’illuminées prétendant sauver la France, de femmes saisies de démence mystique, de pseudo-miracles attribués à Jeanne. Dans une guerre d’hommes, ces femmes compensent par un délire johannique leur impuissance à combattre l’ennemi, à commencer par la petite Anaïs.



Mots-clés