Lettres de rupture

par Marie Goudot  Du même auteur

Premières lignes

Quand il rentre dans sa chambre, rien n’a changé. Face à la porte, l’énorme armoire et le miroir doré. Des soupirs lui font tourner la tête. Il reste stupéfait. Un enfant l’attend, allongé sur le lit. Cheveux bruns en bataille. Joues rouges mais œil vif. Soudain, le garçon se dresse sur un coude. Essaie de bouger une jambe, puis l’autre : Épuisant et ça ne sert à rien. (…)

Plan de l’article