Éditorial

Ce numéro est le fruit d’un tissage collectif, œuvre de l’ensemble des membres du Comité de rédaction. Ceci est une première et il n’est peut-être pas anodin que cet élan commun se soit manifesté autour d’un Cahier sur le lien.

Lien dans tous ses états. Liens visibles ou invisibles, qui emprisonnent ou qui libèrent et permettent alors à la vie de circuler. Ruptures. Reprises. Respirations. Transformations. Ces questions sont abordées au fil des articles dans leurs multiples dimensions, historique, sociologique, clinique, transgénérationnelle, littéraire, artisanale.

De ces différentes élaborations émane une attention toute particulière portée aux zones frontières, zones limitrophes où se redessinent les contours de la géographie intérieure et où s’inscrivent de nouvelles territorialités dans l’inter-relation.

C’est également dans cet entre-deux que se tisse le lien patient-thérapeute, où la présence à l’autre et une écoute de sa réalité singulière peuvent parfois relancer une dynamique de l’être en devenir et permettre à chacun d’être ce qu’il devient, en relation avec les autres, ancré dans un monde qui change.