La marque de celui qui a vu le chaos.

Compte-rendu du Livre Rouge de C.G. Jung

par Nathan Schwartz-Salant  Du même auteur

Résumé

Le Livre Rouge est analysé comme un processus au sein duquel la fusion narcissique de Jung avec le soi finit par être transformée en une relation moi-soi. Le processus est extrêmement escarpé et dangereux. Parfois, la folie engloutit Jung. Mais lorsqu’il parvient à expérimenter ce désordre comme un moment dans une suite où il alterne avec l’ordre, le désordre devient source de transformation, et il l’amène finalement à se confronter à son narcissisme. Le Livre Rouge rend manifeste l’importance du désordre sous des formes qu’on ne trouve pas dans les Collected Works où le désordre n’a qu’une importance minime, opérationnelle. Le Livre Rouge est aussi considéré dans sa relation aux Collected Works.



Mots-clés