Altérité et identité, les exils acadiens comme témoins

par Mariette Mignet  Du même auteur

Résumé

Le thème et le lieu du Congrès, la diversité et le Canada, sont, pour l’auteure, l’occasion de réfléchir à la notion d’exil. En effet, entre le Canada et le Poitou, son domicile, les Acadiens ont inventé un système d’échanges qui relient symboliquement les différents lieux des nombreux allers-retours subis par cette population sur plusieurs siècles. L’auteure est ralliée à l’idée qu’il n’existe pas de « retour d’exil », l’expérience des exils acadiens lui sert de repères pour une clinique qui s’ouvre à une réalité actuelle : celle des personnes déplacées et, de ce fait confrontées, d’une part à « l’homme collectif » dont parle Jung, et d’autre part à une reterritorialisation psychique.



Mots-clés