Tous les dragons de notre vie… sont peut-être des processus

par Marie-Laure Colonna  Du même auteur

Résumé

Aussi bien dans l’alchimie que dans la clinique jungienne on voit que nos partenaires contrasexuels anima / animus troublent nos relations à l’autre et au monde tant qu’ils ne sont pas différenciés. Passions amoureuses, compulsions, échecs affectifs et somatisations servent souvent de seuils initiatiques pour amener animus/anima à s’intérioriser selon un processus de « raffinement » de leur énergie jusqu’à ce qu’ils se transforment en compagnons intérieurs aimants et que notre vie relationnelle s’apaise en proportion.



Mots-clés