Pouvoir et infériorité psychopathique

par Axel Capriles M.  Du même auteur

Résumé

Pourquoi y a-t-il tant de leaders sans scrupules, cyniques et malhonnêtes, même dans les sociétés dotées d’un système d’élections libres et démocratiques ? Pourquoi les gens choisissent-ils et confient-ils le pouvoir à des personnes qui manquent d’intégrité et dont l’ambition est insatiable ? À des individus égocentriques, autoritaires, inefficaces et sans talents ? Le désir irrépressible de dominer et d’être dominé est une des passions les plus incomprises, complexes et déconcertantes. Une dimension indéterminée du pouvoir est intimement liée à l’infériorité psychopathique, « zone de résistance minimum », espace psychique où manque une structure et qui nous renvoie au vide.



Mots-clés