Un rêve de Winnicott : réflexions sur Jung et Winnicott

par David Sedgwick  Du même auteur

Résumé

L’auteur analyse la recension que Winnicott a faite en 1964 de l’autobiographie de Jung : Ma vie. Souvenirs, rêves et pensées. Il souligne l’impact psychologique que l’exercice a pu avoir sur Winnicott. La rédaction de cet article a eu un rôle de catalyseur sur l’inconscient de Winnicott qui raconte avoir fait un rêve thérapeutique « pour Jung et pour certains de mes patients aussi bien que pour moi-même ». Le phénomène de contre-transfert vis-à-vis de Jung constitue pour Winnicott une aide personnelle, et cette recension sera pour lui l’occasion de formuler pour la première fois par écrit sa théorie de l’utilisation de l’objet.



Mots-clés