Le sauvage et le domestique

par Nathalie Dominguez  Du même auteur

Résumé

La question d’origine est celle de l’estimation instinctive de la relation juste à l’autre comme à soi-même dont l’animal semble le garant pour l’homme. Qu’en est-il alors pour celui-ci quand la relation à l’instinct est dévoyée par des attitudes éducatives inadéquates ? Il lui reste le cheminement entre les images de l’animal sauvage et celles de l’animal domestique à travers les représentations oniriques ou les fantaisies diurnes. La fonction de l’image au sein du psychisme se trouve renforcée par le contenu ici considéré — l’animal sauvage — reliant les représentations à l’instinct. Si l’instinct organise encore les comportements des animaux, il est aussi à l’origine des rêves chez l’homme et assure alors les fondations du sentiment, lorsque les images peuvent être considérées dans leur valeur, comme d’une position éthique dans les relations aux animaux.



Mots-clés