L’œuvre de Jung – ombre et clarté

par Jef Dehing  Du même auteur

Résumé

L’auteur propose en premier lieu une lecture critique des divers textes où Jung a parlé de l’ombre. Il aborde les origines du concept et l’étudie en tant que partie inférieure de la personnalité en le comparant à l’inconscient personnel de Freud. Il l’étudie également en relation avec le clivage et la projection, avec le complexe et l’archétype, avec l’anima/animus et l’inconscient collectif. Il s’interroge sur le problème éthique posé par l’ombre et sur son impact quant à la collectivité. Il traite de ses manifestations dans la psychothérapie, et de son lien avec la fonction transcendante, l’individuation et la totalité. La deuxième partie du texte est consacrée à l’ombre de Jung et de sa psychologie analytique ; l’importance de l’ombre dans toute théorisation est soulignée, particulièrement en sciences humaines. Les rapports entre ombre et conscience discriminante constituent le fil rouge de cet article.



Mots-clés