« Au nom de l’amitié, sois mon ennemi »

par Rosemary Gordon Montagnon  Du même auteur

Résumé

L’auteur s’intéresse à notre besoin psychologique d’avoir des ennemis et au rôle qu’il joue dans le surgissement des conflits dans le monde extérieur. Les ennemis constituent un opposé à partir duquel nous pouvons nous différencier, comme individu ou comme groupe ; ils nous aident à préciser nos limites physiques et psychologiques. Ils représentent une cible pour notre agressivité et pour la projection de l’ombre. Ils nous stimulent sur le chemin vers l’individuation, dans la rencontre héroïque avec l’ennemi dans le monde extérieur inconnu, particulièrement à l’adolescence. L’intégration psychique du « self » et de l’« ennemi » est considérée comme l’un des résultats de l’individuation.



Mots-clés