Le traumatisme précoce et ses aspects daïmoniques

par Donald E. Kalsched  Du même auteur

Résumé

Cet article s’intéresse à certains éléments daïmoniques de la psyché inconsciente qui se manifestent dans les rêves et dans la relation transférentielle chez les patients victimes de traumatismes précoces ; une illustration en est donnée dans un exemple clinique largement développé. Un « complexe traumatique » archaïque et archétypique s’articule comme une structure bipolaire composée d’un enfant divin protégé et/ou persécuté par un « ange gardien » interne. Cette structure et ses objets mythologiques internes sont liés à un traumatisme qui remonte à un état de « non-intégration » (Winnicott) et à une dissolution par angoisse de désintégration, survenus à une étape antérieure à la formation de la structure du moi. Dans son exemple clinique, l’auteur montre comment l’innocence traumatisée du patient et son désir d’un nouveau commencement, contrecarrés par des défenses auto-agressives, le poussent, dans une inflation, à jouer le rôle de son ange gardien, ce qui conduit à une retraumatisation dans le transfert. L’élaboration consiste en une nécessaire désillusion et en une humanisation de ces structures daïmoniques, dans leur projection et leur transmutation par les partenaires analytiques au cours du processus tourmenté de la psychothérapie.



Mots-clés