La personnalité « as if » : la création du self face au vide

par Hester McFarland Solomon  Du même auteur

Résumé

Le concept de personnalité « as if » a été utilisé de façons diverses dans la littérature analytique, sans avoir fait l’objet d’une théorisation fondée sur la clinique. L’auteur présente les fondements de cette notion qu’elle a élaborée à partir de son expérience clinique directe et de supervision. Elle identifie un tableau clinique qui comporte un ensemble d’éléments qui constituent un type particulier de défense du soi chez certains patients particulièrement doués pour vivre leur créativité dans le monde, au-delà de tout ce que peut laisser espérer leur histoire. Ce tableau clinique inclut l’effondrement et la maladie du corps du fait que la souffrance psychique liée aux traumatismes précoces se sont inscrits dans la mémoire corporelle et non dans la psyché. La personnalité « as if » se caractérise par l’intériorisation de l’absence de l’objet, qui inscrit au cœur de la personnalité un sentiment de vide. Tant que les réserves énergétiques ne sont pas épuisées, le self est capable d’actes d’autocréation grâce à des identifications et à l’intériorisation d’expériences positives de substitution. L’auteur appuie son propos sur la présentation d’une patiente « composite » et insiste sur le rôle essentiel du contre-transfert et sur la forte pression qui s’exerce sur l’analyste dans le travail avec ce type de patient.



Mots-clés