La fin de l’analyse : un processus de naissance

par Françoise Le Hénand  Du même auteur

Résumé

L’auteur développe l’idée que pour certains patients la fin de l’analyse peut provoquer dans l’après-coup la résurgence de traumatismes précoces provoquée par la prise de conscience d’une séparation irréversible, comme celle de la naissance pour le bébé. Un accompagnement post-analytique spécifique s’avère alors nécessaire pour que s’accomplisse une élaboration de cette souffrance traumatique. L’auteur éclaire son propos avec deux cas cliniques dont l’un relève d’une problématique transgénérationnelle de l’exil.



Mots-clés