Éditorial

par Brigitte Allain-Dupré  Du même auteur

Premières lignes

« Ce fut l’occasion de nouveaux jeux et de nouveaux rires [...]. On n’avait jamais vu un enterrement plus gai. Il est vrai que la morte était une poupée, sans couleur, sans cheveux, sans jambes et sans tête et que personne ne l’aimait ni ne la regrettait. La journée se termina gaiement : et lorsque Camille et Madeleine s’en allèrent, elles proposèrent à Paul et à Sophie (…)

Plan de l’article