Le féminin de « poète »

par Luce Guilbaud  Du même auteur

Résumé

Le roman et les écrits théoriques ne révèlent pas forcément le sexe de leur auteur alors que la poésie révèle un corps particulier qui s’écrit (s’inscrit) à partir des structurations du langage maternel (même si le poème s’écrit dans une autre langue). C’est avec la poésie que les femmes expriment le mieux leur identité féminine enfin conquise. Depuis le milieu du XXe siècle, l’écriture poétique manifeste leur liberté, leur singularité et leur créativité. Pourtant l’écriture reste encore pour les femmes une transgression.



Mots-clés