Éditorial

Premières lignes

Une des tendances actuelles, dans nos sociétés occidentales, serait d’effacer la différence entre homme et femme. Pourtant, les deux sont essentiels. Anima, animus. Bisexualité psychique. Avec ces notions, ne tendrait-on pas vers une annulation de la différence ? La bisexualité psychique ne serait-elle pas une façon d’appréhender homme et femme en les réduisant au même ? (…)

Plan de l’article