Humour et violence

par Christiane Fonseca  Du même auteur

Liliane, prise en charge dans une famille d’accueil dès l’âge de 3 ans, commence une thérapie à 9 ans. Confrontée à son agressivité, l’analyste esquive le bras de fer qui risque de s’installer, et adopte l’humour qui instaure une entente complice, dédramatise la violence chaotique et libère un espace de créativité dans la relation transférentielle. L’humour aidera aussi l’analyste à dépasser ses émotions contradictoires et à trouver une parole juste.
Face à la redoutable Hécate, surgit Mercure, le passeur issu de l’ombre, qui guide le voyageur égaré dans la nuit.



Mots-clés