Une pionnière de la thérapie par l’expression plastique spontanée, la Doutora Nise da Silveira

par Maria Rosa Soci  Du même auteur

Résumé

Cet article retrace les premiers engagements en psychiatrie de Nise da Silveira dans le Brésil du début du XXe siècle, puis les rencontres qui l’ont marquée, dont notamment celle de C.G. Jung, et son action de pionnière pour offrir à des malades souvent hospitalisés depuis longtemps des conditions et des moyens d’expression et de communication qu’elle n’a cessé de valoriser et de développer. L’auteur évoque aussi l’histoire, souvent dure, de plusieurs de ces malades, en même temps que l’étonnante créativité qui leur a été donné de vivre dans les institutions créées par la Doutora Nise.



Mots-clés