La régression dans le contre-transfert

par George Bright  Du même auteur

Résumé

L’auteur décrit qu’il s’est vécu profondément non existant ou non fonctionnant dans la relation avec cinq de ses patients. Il se réfère à l’idée de Winnicott qu’un bébé dépend pour se sentir exister de la présence d’une mère, et suggère qu’il est possible d’inverser les termes de cette idée et de dire qu’une mère ne peut se vivre dans son identité maternelle que dans la mesure où elle a une relation avec son bébé. Il avance qu’il est possible de comprendre le vécu de non-existence de l’analyste qu’il décrit comme étant un indice contre-transférentiel de la nature et de la profondeur de la régression du patient dans le transfert.



Mots-clés