L’illusion créative. Double et croyance

par Brigitte Allain-Dupré  Du même auteur

      Giuseppe Maffei  Du même auteur

Résumé

Les auteurs veulent montrer le rôle précoce et structurant de la croyance dans la constitution de l’objet psychique et dans sa différenciation. S’appuyant sur la définition de l’introjection proposée par Ferenczi, ils développent l’idée que l’objet est d’abord un objet identifié au moi. La notion de double de soi-double de la mère leur permet d’étendre cette conception à la mise en mouvement de la vie de relation du bébé, comme à la construction de son sentiment d’exister. C’est cette idée du double qui permettrait de supporter que ce qui disparaît n’est jamais perdu, puisque l’objet garde la trace d’avoir appartenu au moi sur un mode unitaire. L’analyse du rêve du phallus de Jung enfant permet d’étudier les conséquences psychiques provoquées par ce manque de double unitaire.



Mots-clés