La grande sœur

par Mariette Mignet  Du même auteur

Résumé

La petite fille investie comme « grande sœur » dans un rôle destiné à compléter ou remplacer une mère « débordée », et ainsi à répondre à une demande explicite ou implicite du père, se trouve au cœur d’une organisation familiale particulièrement incestuelle.
Bien que manquant de mère et père pour elle-même, l’intimité avec le couple parental, et la prise en charge physique des petits conditionnent sa personnalité dans une « vie pour l’autre ».
Le conflit entre « moi ou les autres », puis sa prise de conscience, sont une ouverture vers une transformation possible de cette libido issue d’un éros débordant pathologique. La littérature, la peinture et les mythes nous aident à élaborer ce complexe.



Mots-clés