Le soi éthique

par Hester McFarland Solomon  Du même auteur

Résumé

L’auteur traite de la genèse de l’aptitude à penser et à se conduire de manière éthique à la fois sur le plan personnel et sur le plan professionnel. Elle centre sa réflexion sur le soi dont la maturation apparaît comme résultat d’une constante interaction entre l’inné (perspective archétypique) et l’acquis (perspective développementale). La reconnaissance de l’autre dans sa réalité et sa subjectivité implique le dépassement des attentes narcissiques. L’attitude éthique de l’analyste suppose de sa part l’exercice d’une responsabilité particulière dans la relation, sans attente de réciprocité ; ainsi l’autre pourra élaborer une position ou un état intérieur qu’il n’aurait pu atteindre seul.



Mots-clés