Éditorial

par Christian Gaillard  Du même auteur

Premières lignes

S’ennuie-t-on en analyse ? Rarement. Sans doute est-ce tout d’abord parce qu’on se trouve là dans une situation et une relation à haute teneur humaine et extraordinairement privilégiée pour chacune des parties en présence, pour l’analyste comme pour l’analysant, tant il est rare et riche d’effet de se trouver aux prises avec soi-même et avec un autre ou une autre avec une telle ouverture (…)

Plan de l’article